1/1

Capturing the Unicorn, cheveux synthétiques, bonbons, 101 x 57 x 32 cm, 2014

La Licorne, par nature ambivalente et désigne la fusion des polarités contraires.

Sublimant la vie charnelle, elle est le symbole de la pureté agissante. Sa corne désigne à la fois l’agressivité phallique et aspiration à l’ascèse et la sainteté. En tant que Coiffe, elle fait référence à Peau d’Ane, revêtant la tête et la peau d’un âne pour se soustraire au désir incestuel; et rappelle la perruque des religieuses juives portée pour exprimer une pudeur en recréant une intimité.

Parure rousse, elle évoque la fascination admirative et parfois agressive de la discrimination à l’égard de la Couleur. Ambigüité encore, dans les rapports dominant/dominé, puisque d’un statut de monture, ce quadrupède devient cavalier.
Enfin, portée elle donne l’allure d’une Sorcière  et la chasse peut être ouverte. Parodie d’un jeu de la séduction où toutes les femmes seraient des sorcières que les hommes cherchent à capturer.

©Séverine Assouline, 2019