if-ss, vidéo, 4'25", 2012

is-sf, vidéo, 4'23", 2012

 

Une exploration de la nostalgie de l’enfance et de ses marques indélébiles pervertis au cours du temps en auto-diktats destructeurs.

 

Des images tirées de La Belle Au Bois Dormant de Walt Disney avec l'hypothèse que la sorcièe et la fée, telles la bonne et la mauvaise mère pour Mélanie Klein, ne font qu’une.

 

Une mère qui a elle-même intégré les diktats de la société et des médias et transformé les dons magiques souhaités au-dessus d'un berceau en obsessions morbides: Beauté et Jeunesse éternelle.

 

©Séverine Assouline, 2019